Prévention et Réhabilitation

Comprendre le fonctionnement de l'oreille

L’oreille externe

L’oreille externe comprend le pavillon, le conduit et le tympan.
Le pavillon “ capte ” les ondes sonores et les transmet au tympan, par le conduit auditif. Une perte auditive peut se manifester dans l’une de ces trois parties ci-contre.

L’oreille moyenne

L’oreille moyenne est une cavité remplie d’air.
Elle contient les trois plus petits os du corps humain (le marteau, l’enclume et l’étrier). Ils sont reliés d’un côté au tympan et de l’autre à l’oreille interne par une fine membrane. De plus, la trompe d’Eustache met l’oreille moyenne en communication avec la gorge : sa fonction principale est d’égaliser la pression de l’air dans l’oreille moyenne avec celle de l’air ambiant.

L’oreille interne

L’oreille interne se compose de la cochlée et des canaux semi-circulaires.
La cochlée est responsable du traitement du signal et les canaux semi-circulaires sont responsables de l’équilibre. Le canal cochléaire, rempli de liquide, est muni de fines cellules ciliées sur toute sa longueur. Les vibrations des osselets de l’oreille moyenne se propagent dans le liquide et excitent les cellules ciliées. Celles-ci activent à leur tour le nerf auditif. Les informations sonores sont ainsi transmises au cerveau pour être traitées et interprétées.

Prévenir pour éviter l’apparition de la surdité

L’exposition au bruit est l’une des premières causes de perte d’audition.

Les actions possibles à mettre en place pour bien se protéger et conserver son capital audition :

  • Vigilance en cas d’écoute prolongée de musique avec casques ou écouteurs
  • Utilisation de bouchons recommandées en cas d’environnement bruyant ( concerts, travaux, …. ) ou d’utilisation d’outils ou de matériels bruyants dans la vie professionnelle ou même à la maison.

Pour en savoir plus : Protections auditives

Réhabiliter l'audition

Un des critères fondamentaux à la réussite de la réhabilitation auditive est la précocité de sa prise en charge.

Chez l’adulte, dans le cas d’une baisse d’audition progressive (presbyacousie par exemple), il est important de ne pas trop attendre avant d’être pris en charge. Il est nécessaire d’utiliser la période qui précède l’accentuation du trouble auditif pour en atténuer le plus possible les effets. Quand on ne peut pas guérir, on peut compenser le déficit avec entre autre le port d’aides auditives.

Le succès d’une bonne réhabilitation auditive repose sur 2 facteurs clés :

  • le port permanent de l’appareil pour stimuler votre cerveau, et lui permettre d’assimiler à nouveau les informations sonores auxquelles il est confronté.
  • le suivi régulier de votre appareillage tous les 3 – 4 mois pour ajuster les réglages, optimiser et maintenir un bon niveau de compréhension

Des études récentes dévoilent que pour les patients de plus de 50 ans, l’intelligibilité de la parole ne devient optimale qu’entre 3 et 6 mois après le port régulier d’aides auditives.

Pour en savoir plus :