Test auditif : Comment se déroule-t-il ?

L’audition est un des cinq sens de l’être humain, aussi important que la vue mais pourtant moins souvent contrôlée que ce dernier. Il est essentiel de faire tester régulièrement son audition pour prévenir ou pallier la perte auditive. Les spécialistes de l’audition (ORLs, audioprothésistes) pratiquent régulièrement des tests auditifs.

Vous vous posez des questions à propos du test auditif ?
Nous allons, dans cet article, vous donner toutes les informations essentielles à connaître pour pouvoir faire tester son audition.

Tester son audition : quand et pourquoi ?

Qui peut faire tester son audition ?

Les bilans auditifs permettent d’évaluer votre niveau d’audition. Ils sont réalisables à tout âge sur rendez-vous auprès de votre audioprothésiste. Ce premier bilan est un test à but non médical. Vous pouvez, à la suite de cet examen, et si c’est nécessaire, consulter un médecin ORL si une perte d’audition a été décelée.

Pourquoi faire tester son audition ?

Ce bilan auditif peut être réalisé ponctuellement pour faire le point. Mais il peut également relever d’un contrôle régulier qui nous permet, par la suite, de voir l’évolution de votre audition. Certains parents viennent faire un test auditif à leur enfant sur recommandation des professeurs des écoles ou de l’orthophoniste. Les enfants peuvent parfois présenter des otites à répétition pouvant engendrer une perte d’audition.

Toute la famille du plus petit au plus grand peut se faire tester. Nous conseillons fortement aux corps de métier particulièrement exposés aux bruits d’effectuer des bilans réguliers, en plus de protéger leur audition.

Comment tester son audition ?

Avant d’effectuer le test, nous vérifions les conduits du système auditif pour nous assurer qu’aucun bouchon ou autre élément ne viendra fausser le résultat du test. Le test auditif, effectué chez votre audioprothésiste, consiste à placer des petits inserts, (petits bouchons) dans l’oreille, ou un casque, pour ensuite effectuer une série de mesures.

Premièrement, nous envoyons des bruits à différentes fréquences et intensités. Cette étape s’appelle l’audiométrie tonale.

Ensuite, nous faisons un test nous permettant de déterminer le niveau d’inconfort de la personne. Lors de ce test, des sons de plus en plus forts sont émis et la personne doit lever la main lorsqu’elle ne supporte plus le bruit.

Enfin, nous faisons répéter des mots à la personne testée. C’est ce qu’on appelle une audiométrie vocale. Cette étape nous permet de voir son niveau de compréhension de la parole.

Test auditif pour enfant

Pour les très jeunes enfants, les tests auditifs ne se présentent pas de la même façon. L’audioprothésiste effectue des exercices plus ludiques avec des jeux ou des cubes à empiler pour avoir les réponses les plus précises possible, et ce malgré le jeune âge de l’enfant.

Combien de temps dure un test auditif ?

Un test auditif se déroule sur environ une demi-heure, à la fin de laquelle nous vous faisons un état des lieux de votre audition.

Quel est le prix d’un test auditif ?

Le test auditif effectué chez votre audioprothésiste est gratuit alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour faire un bilan régulièrement dans un de nos centres auditifs de la Loire.

 

Que faire après un test auditif ?

Les résultats des tests sont immédiats et se présentent sous forme de courbes audiométriques que nous remettons précieusement au patient. A la fin du test auditif, l’audioprothésiste explique et détaille les résultats. Ainsi, vous pourrez découvrir où vous en êtes niveau audition, et savoir s’il y a des fréquences que vous percevez moins que d’autres.

Si nous remarquons un problème, une gêne ou un inconfort, nous vous orientons vers un médecin spécialiste. Ce dernier fera un bilan complet et décidera du port d’un appareil auditif ou non, en déterminant également si votre oreille est appareillable. Si besoin, vous reviendrez donc pour tester des aides auditives dans l’un de nos centres.

Si vous avez des questions concernant les tests auditifs gratuits effectués chez Acoustique Wernert, nous vous invitons à nous contacter ou à vous rendre dans l’un de nos 16 laboratoires auditifs dans la Loire.

Choisir son appareil auditif : comment faire ?

Le choix de votre appareil auditif peut vous sembler compliqué. Vous vous interrogez sur le modèle, le budget nécessaire ou encore la forme. Notre équipe d’audioprothésistes vous livre ses conseils pour bien choisir son appareil auditif et identifier les critères à prendre en considération lors de votre choix.

Quels sont les critères pour choisir son appareil auditif ?

Le premier critère est la correction de la perte d’audition. L’appareil doit être suffisamment puissant pour pouvoir suivre le patient et le corriger pendant au moins 5 ans. En effet, lors de cette période, l’audition peut être amenée à évoluer, nécessitant une adaptation des réglages. Pour cela, il est nécessaire de garder une marge de puissance lors du choix de l’appareil afin de pouvoir procéder à des modifications sans pour autant changer d’appareil.

Le deuxième critère est l’esthétisme. Le patient s’oriente bien sûr vers un appareil plus ou moins discret et esthétique en fonction de ses besoins et de ses capacités à le manipuler. L’appareil doit aussi être adapté au mode de vie de la personne appareillée. Une personne âgée ayant des problèmes visuels ou de dextérité devra avoir un appareil plus fonctionnel, rechargeable. Une personne active aura besoin d’un appareil qui réagisse rapidement et suffisamment intelligent pour s’adapter à son environnement.

Le critère de prix de l’appareil auditif n’est pas celui qui importe le plus. En effet, ce n’est pas parce qu’un appareil semble plus puissant ou plus discret qu’il sera plus cher.

Une fois la forme de l’appareil choisi, il existe différentes gammes de prix en fonction des performances de l’appareil avec des fonctionnalités différentes en termes de :

  • Confort
  • Précision
  • Réglages
  • Connectivité

Quels sont les différents types d’appareils auditifs ?

Il existe quatre types d’appareils auditifs différents en fonction du degré de surdité du patient. Le contour d’oreille classique, le mini-contour, le contour d’oreille à écouteur déporté et l’intra-auriculaire. Ces appareils sont proposés en cas de surdité légère, moyenne, profonde et sévère, toujours en s’adaptant aux besoins du patient.

Quels sont les appareils auditifs les plus efficaces ?

Il n’existe pas d’appareil auditif plus efficace que les autres en termes de forme. Néanmoins, l’appareil auditif dit « le plus efficace » va être choisi par l’audioprothésiste en fonction de la personne, de la perte auditive et du mode de vie. Chaque personne choisit un appareil qui lui est propre en termes de forme mais aussi en termes de performance.

Comment bien choisir son appareil auditif ?

Pour résumer, pour bien choisir son appareil auditif il faut prendre en compte différents critères :

  • Ses besoins d’écoute
  • Son envie de discrétion
  • Son besoin d’avoir quelque chose de simple
  • Son environnement / son quotidien

Dans tous les cas, il existe une période d’essai d’un mois qui permet au patient de s’accommoder à son appareil. Lors de cette période, des réglages peuvent être effectués et d’autres modèles peuvent être testés afin d’assurer suffisamment de confort à la personne.

Mais avant tout, il n’existe pas de meilleure solution que de consulter un audioprothésiste pour vous expliquer la démarche, les formes les plus adaptées ou encore la puissance recommandée.

Notre équipe d’audioprothésistes vous accompagne dans le choix de votre appareil auditif. N’hésitez pas à nous contacter ou à vous rendre dans l’un de nos 16 centres auditifs dans la Loire Acoustique Wernert.

Surdité de perception : de quoi s’agit-il ?

La surdité de perception est l’un des types de surdité les plus courants. A la différence des surdités de transmission qui vont toucher l’oreille moyenne, la surdité de perception concerne l’oreille interne.

Qu’est-ce qu’une surdité de perception ?

Il existe deux types de surdités de perception : endo-cochléaire et retro-cochléaire. Le premier touche les cellules ciliées de l’oreille interne et le second est un dysfonctionnement des messages et des informations au niveau du nerf auditif.

A l’intérieur de l’oreille interne se trouve la cochlée (l’organe principal à l’origine de l’audition) qui contient entre 15 000 et 20 000 cellules ciliées. Ces cellules ont un rôle majeur dans la performance de la cochlée ; elles permettent de détecter les sons et de générer un signal électrique qui sera ensuite véhiculé par les nerfs jusqu’au cerveau.

On peut imaginer la cochlée comme une sorte de piano qui comporte une multitude de touches qui sont les cellules ciliées. Lorsqu’une touche est endommagée, on ne perçoit pas les sons de la même manière.

Les cellules ciliées sont parfois amenées à être dégradées ou à disparaître. On ne perçoit plus les sons à la bonne fréquence, à la bonne intensité et dans la bonne durée : on perd en qualité sonore ou au niveau de la sélectivité fréquentielle. C’est ce phénomène qui est à l’origine de la surdité de perception et qui provoque des troubles de l’audition. Ce type de surdité peut affecter une ou les deux oreilles. Ce trouble de l’audition apparaît généralement en vieillissant mais il arrive également de naître avec.

Quels sont les symptômes d’une surdité de perception ?

Certains signes peuvent vous permettre d’identifier que vous souffrez d’une surdité de perception. Si vous avez du mal à percevoir les sons aigus, si vous ne parvenez pas à suivre des conversations lorsque l’environnement sonore est bruyant ou encore si vous avez des difficultés à comprendre les conversations téléphoniques, il se peut que vous soyez atteint d’une surdité de perception.

Au moindre doute et dès l’apparition des premiers symptômes, n’hésitez pas à faire un bilan auditif gratuit dans l’un de nos centres Acoustique Wernert.

Causes de la surdité de perception

Différents éléments peuvent être à l’origine d’un trouble auditif de perception.

Le vieillissement à l’origine d’une perte auditive de perception

La cause la plus fréquente d’une surdité de perception est le vieillissement. En effet, tout comme la presbytie qui affecte l’acuité visuelle lorsque nous vieillissons, la presbyacousie est une perte d’acuité auditive liée à l’âge. Avec le temps, les cellules de l’oreille, comme toutes les cellules du corps humain, vieillissent et fonctionnent un peu moins bien. En fonctionnant moins bien, l’audition est mise à l’épreuve. La presbyacousie est une surdité de perception qui touche principalement les personnes âgées sur les sons les plus aigus.

Le traumatisme sonore

Un pétard, une corne de brume ou n’importe quelle déflagration forte qui explose à proximité de l’oreille va traumatiser une partie des cellules ciliées de notre oreille interne et cela peut engendrer une surdité de perception. C’est également ce phénomène que l’on retrouve chez les chasseurs, avec la détonation des armes à feu d’une intensité extrêmement forte et très proche de l’oreille.

Les environnement professionnels bruyants

Les maladies professionnelles liées à un travail en milieu bruyant créent des surdités de perception. Un son nocif pour l’oreille qui dépasse une certaine intensité sur une longue durée peut créer une surdité de perception. A Saint-Étienne par exemple, il fut un temps où beaucoup de cas de surdité étaient liés aux métiers à tisser : la navette tapait à droite à gauche et ainsi de suite dans des ateliers où il y avait beaucoup de machines. Le bruit généré par ces machines a entraîné de nombreux cas de surdité de perception.

Comment traiter une surdité de perception ?

Il n’est pas encore possible de traiter une surdité de perception à proprement parler. Il n’existe pas de moyen de réparer l’oreille interne lorsque ne fonctionne pas convenablement et il n’est pas possible de “fabriquer” des cellules ciliées.

L’appareil auditif pour corriger la surdité de perception

Le seul moyen actuel de pallier un trouble auditif de perception est d’utiliser des appareils auditifs. Un appareil auditif va travailler avant la cochlée en corrigeant les sons qui ne sont plus perçus par les cellules ciliées.

L’appareillage de surdités de perception retro-cochléaires (au niveau du nerf auditif) est plus difficile à mettre en place. Contrairement à l’appareillage endo-cochléaire effectué à l’entrée de l’oreille, il n’est pas possible d’améliorer la transmission du son par les nerfs.

Comment fonctionne l’appareil auditif dans la correction des sons ?

L’appareil auditif apporte une notion de qualité sonore notamment sur les appareils perfectionnés. Certains appareils haut de gamme possèdent des options de traitement du son qui favorisent l’amplification de la parole afin d’améliorer la compréhension sans amplifier les bruits. Il existe également des mécanismes d’aide à la concentration ; c’est ce qu’on appelle l’entraînement cérébral auditif.

Comment prévenir la surdité de perception ?

La surdité de perception étant principalement liée à l’usure naturelle du système auditif, il y a très peu de facteurs permettant de prévenir ce trouble auditif. En revanche, il est possible de prendre des mesures de protection des oreilles en utilisant des bouchons anti-bruits lorsque vous êtes exposés au bruit. Il est également essentiel d’effectuer des contrôles réguliers pour ne pas laisser la surdité s’installer et habituer le cerveau à recevoir des informations auditives erronées (c’est ce qu’on appelle la privation sensorielle). En effet, le cerveau va tenter de corriger naturellement ce dysfonctionnement au détriment d’un appareil auditif.

Si vous rencontrez des difficultés de compréhension ou de perception des sons, n’hésitez pas à nous contacter afin d’effectuer un bilan auditif.

Quel est le prix d’un appareil auditif ?

Lorsque vous choisissez votre appareil auditif, votre audioprothésiste vous accompagne et vous présente les différentes gammes de prix d’appareil auditif qui existent. Un appareil auditif est un investissement mais il s’agit d’un accessoire indispensable pour simplifier la vie des personnes malentendantes.

Quelles sont les gammes de prix des appareils auditifs ?

Les prix des appareils auditifs varient en fonction de leur performance. Il existe quatre gammes d’appareils auditifs répartis en deux classes.

Les appareils auditifs de classe 1 font partie de la réforme 100% santé et sont donc 100% remboursés (si vous bénéficiez d’un contrat responsable auprès de votre complémentaire santé). La classe 2 contient, quant à elle, des prothèses auditives d’entrée de gamme, milieu de gamme et haut de gamme.

Le choix de votre appareil va surtout dépendre de votre besoin en termes de performance ou de forme. Lorsque nous vous présentons les prix des appareils auditifs, nous veillons à détailler toutes les fonctionnalités de chaque gamme afin que vous puissiez faire le choix le plus adéquat par vous-même et en fonction de votre mode de vie.

Quel montant débourser pour son appareil auditif ?

Les prix des appareils auditives varient du simple au double allant de 950€ à 1790€ par oreille. Si vous avez souscrit un contrat responsable*, les appareils auditifs de classe 1 sont entièrement pris en charge à hauteur de 240€ par la sécurité sociale et 710€ par la mutuelle.

Sur les appareils de classe 2, vous pourrez bénéficier d’un remboursement de 240€ par la sécurité sociale et le montant du remboursement restant va varier en fonction de votre mutuelle : il peut être équivalent à en remboursement de classe 1 (710€ / oreille), supérieur ou inférieur. Renseignez-vous auprès de votre audioprothésiste ou de votre mutuelle pour en savoir plus.

Prix d’un appareil auditif : qu’est-ce qui est inclus ?

Le prix des appareils auditifs ne comprend pas uniquement l’appareil auditif mais également le suivi, les rendez-vous, et cela durant toute la durée de vie de votre appareil. Un appareil auditif est garanti 4 ans contre toutes les pannes de pièces électroniques.

Le suivi, le réglage, le nettoyage, le contrôle d’audition et le contrôle de gain que nous faisons tous les trois ou quatre mois sont inclus dans le prix des appareils auditifs. Vous n’aurez donc jamais à payer lors d’un suivi ou d’un réglage chez Acoustique Wernert.

Lorsque vous choisissez votre appareil, il est donc important de prendre en compte les 12h ou 15h de suivi inclus dans son prix de départ.

Comment se différencient les gammes d’appareils auditifs ?

L’esthétique des appareils ne rentre pas en compte dans les différentes gammes de prix qui existent. En revanche, la puce électronique, le traitement du signal sont des éléments qui font varier le coût d’un appareil auditif.

Les appareils auditifs de classe 1 sont prévus pour des milieux relativement « faciles » et vont convenir à des personnes ayant un mode de vie plutôt calme. Ce type d’appareil va comporter des options de débruitage moins importantes que les milieux ou haut de gamme.

Plus la gamme de l’appareil est élevée, plus l’appareil est précis, intelligent et va pouvoir gérer l’environnement de la personne qui les porte. Une gamme élevée permettra également à l’audioprothésiste de régler des éléments précis tels que le bruit du vent, les résonances en milieux difficiles ou encore le bruit en voiture.

Pour connaître tous les prix d’appareils auditifs et être accompagné dans le choix de votre solution auditive, nous vous invitons à entrer en contact avec notre équipe d’audioprothésistes ou bien à vous rendre dans l’un de nos 16 centres auditifs dans la Loire Acoustique Wernert.

* contrat responsable : contrat qui ne requiert aucun questionnaire médical dans lequel les cotisations des garanties d’assurance maladie ne sont pas fixées en fonction de l’état de santé de l’assuré.

Quelles garanties, assurances pour appareil auditif ?

Parce qu’on ne peut pas prévoir qu’un patient perde, casse ou se fasse voler l’un de ses appareils auditifs, il convient de vous assurer que vous puissiez le remplacer dans l’une de ces situations. Pour cela, notre équipe Acoustique Wernert prévoit un service compris dans le prix d’achat de votre appareil auditif.

Assurance appareils auditifs : comment ça fonctionne ?

Avant la mise en place de notre service, Acoustique Wernert proposait une assurance pour appareils auditifs qui était payante lors de l’achat et valable pendant 4 ans. Cette assurance permettait de renouveler son appareil moyennant un pourcentage du prix d’achat en cas de perte, de casse ou de vol.

Le service Acoustique Wernert en 2021

Afin de répondre aux besoins de nos patients, Acoustique Wernert propose désormais un service permettant, à l’image des assurances payantes, d’obtenir un appareil neuf et équivalent au précédent moyennant une remise calculée par rapport au prix d’achat en cas de perte ou de vol durant 4 ans après l’achat de l’appareil. Ce service n’est valable qu’une fois durant les 4 ans.

La remise est calculée selon un pourcentage du prix d’achat et selon l’âge de l’appareil. Ce service est inclus dans tous les appareils que nous proposons à la vente.

Pourquoi souscrire une assurance ou un service équivalent de votre audioprothésiste pour vos appareils auditifs ?

Les remboursements des appareils auditifs n’étant pris en charge que tous les 4 ans, si vous perdez votre appareil, sans assurance ni service de l’audioprothésiste, vous devrez attendre que votre sécurité sociale et votre mutuelle vous remboursent de nouveau ou payer l’intégralité de votre aide auditive.

Il est important de vous renseigner auprès de votre audioprothésiste sur les solutions envisageables en cas de perte au moment de l’achat de l’appareil.

Combien de temps sont garantis les appareils auditifs ?

Les appareils auditifs sont garantis 4 ans pour toutes les pièces électroniques : pannes de micros, d’écouteurs, d’amplificateurs… Au-delà de 4 ans, nous effectuons un devis permettant d’évaluer le coût de réparation de la pièce en question.

Tous les réglages, nettoyages et entretiens restent néanmoins intégrés au prix de base de l’appareil pendant toute sa durée de vie (illimité), sachant que la durée de vie moyenne d’un appareil auditif est de 5 ans.

Si vous souhaitez plus d’informations à propos des garanties de vos appareils ou des différentes façons d’assurer votre solution auditive, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous rendre dans l’un de nos 16 magasins d’appareils auditifs dans la Loire.

Hyperacousie : symptômes, causes, traitements

De nombreux troubles de l’audition peuvent affecter notre vie quotidienne sans que nous nous en rendions compte. Les acouphènes, la presbyacousie ou encore l’hyperacousie peuvent faire partie de votre quotidien et nécessitent une prise en charge.

Hyperacousie : les symptômes

L’hyperacousie est un trouble de l’audition qui se traduit par une hypersensibilité au son. Le seuil d’intolérance au bruit est diminué : un patient atteint d’hyperacousie va développer une crainte aux sons forts. Un stimuli sonore tel qu’une porte qui claque, une sirène de pompier, un groupe scolaire ou encore un aspirateur va provoquer une réaction de douleur plus ou moins intense selon les patients.

Quelles sont les causes de l’hyperacousie ?

Il y a différentes causes de l’hyperacousie qui ne sont pas toujours connues. L’hyperacousie est déclenchée et aggravée par le mode de vie du patient. On peut séparer les causes de l’hyperacousie en deux classes : les facteurs physiques et les chocs émotionnels et facteurs environnementaux aggravants.

La perte d’audition

Le seuil d’audition se referme naturellement et le seuil d’intolérance quant à lui augmente, la gêne auditive s’accentue.

La fatigue auditive

La fatigue auditive peut être l’un des premiers signes d’hyperacousie. Centres commerciaux, repas de famille, enfants en classe peuvent être des facteurs de fatigue auditive. Après une longue journée, l’oreille et l’attention ne sont pas toujours au rendez-vous et se traduisent par une sensation de bourdonnement et d’oreille cotonneuse. La migraine, la fatigue, le manque de sommeil, l’anxiété favorisent l’apparition d’hyperacousie.

Le traumatisme auditif

Certains évènements de la vie peuvent altérer l’audition à jamais et provoquer une hyperacousie. Par exemple une corne de brume, une exposition prolongée à des bruits trop élevés.

D’autres causes telles que la prise de certains médicaments, l’autisme, la paralysie faciale peuvent être à l’origine de l’hyperacousie.

Comment diagnostiquer l’hyperacousie ?

Pour diagnostiquer une hyperacousie, il est nécessaire d’effectuer une anamnèse c’est à dire un questionnaire du patient détaillé. Il sera également obligatoire de consulter un médecin ORL. En effet, une analyse médicale et psychologique du patient permettra de déterminer les causes et les traitements les plus adaptés.

Hyperacousie : Traitement et évolution

Suite à différents traumatismes le patient va développer une hyperacousie psycho acoustique : la peur des bruits et de la douleur va faire rentrer le patient dans un cercle émotionnel et développer l’hyperacousie. Les personnes atteintes d’hyperacousie ont tendance à fuir les situations où la gêne auditive pourrait être présente.

Le traitement est long et chronophage : il faut privilégier le dialogue et la dimension psycho acoustique. Il est nécessaire d’être à l’écoute du patient pour l’accompagner dans sa rééducation.

Traitement de l’hyperacousie par stimulation et thérapie auditive

Tout d’abord, il va être nécessaire de rouvrir l’audition du patient aux stimulations sonores. L’idée est de faire entendre les bruits du quotidien afin de se réhabituer.

Il pourra également être judicieux de réaliser une thérapie auditive. Stimuler l’audition du patient à des bruits à un niveau acceptable plusieurs minutes voire plusieurs heures par jour afin de rééduquer l’oreille va aider.

Appareillage auditif

Ensuite, il sera pourra être nécessaire de réaliser un appareillage auditif qui permettra de calibrer les différents sons à des niveaux acceptables pour évincer le traumatisme sonore et la peur du patient d’entendre ces bruits.

Prise en charge pluridisciplinaire

Le traitement de l’hyperacousie peut également passer par une prise en charge pluridisciplinaire. En effet, il pourra être recommandé de réaliser des exercices de yoga, de méditation, de sophrologie ou encore de relaxation afin de mettre toutes les chances de son côté pour soigner le traumatisme psychologique ayant provoqué l’hyperacousie.

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes décrits, vous pouvez contacter Acoustique Wernert afin de réaliser un bilan auditif gratuit et vous orienter par la suite vers un ORL afin d’effectuer un bilan complet.

Nettoyage du conduit auditif ? Comment se débarrasser d’un bouchon de cérumen?

Pour différentes raisons, il se peut que votre conduit auditif présente un bouchon d’oreille. Il est important de rapidement l’extraire afin de ne pas rencontrer de difficultés d’audition ou bien de douleurs.

Qu’est-ce qu’un bouchon d’oreille ?

Un bouchon d’oreille peut être soit un bouchon de cérumen (sécrétions du conduit auditif qui vont s’agglomérer et boucher au fur et à mesure le conduit auditif) ou bien un bouchon formé par des peaux mortes (dues à de l’eczéma par exemple) qui vont obstruer le conduit.

Une personne atteinte d’une otite peut également être sujette à un bouchon d’oreille. En effet, l’otite va sécréter un liquide jaune qui va se placer devant le tympan et va boucher le conduit.

Dans de rares cas, d’autres bouchons dits « anormaux » peuvent se manifester avec l’utilisation d’un coton tige ou un autre élément extérieur au conduit auditif par exemple.

Quels sont les symptômes d’un bouchon d’oreille ?

Lorsqu’un bouchon d’oreille se forme, le patient ressent une baisse d’audition ou bien même une gêne physique. Cette perte d’audition anormale peut donc être un des premiers signes de formation d’un bouchon dans l’oreille.

90% des bouchons sont des bouchons de cérumen. Le cérumen est d’ailleurs un moyen de défense face aux éléments extérieurs qui peuvent entrer dans le conduit. L’oreille fabrique cette substance pour se défendre, mais en quantité trop abondante, elle peut créer des bouchons.

Certaines personnes fabriquent beaucoup de cérumen et d’autres jamais. D’autres peuvent même fabriquer du cérumen uniquement dans une oreille et pas l’autre ! La configuration du conduit peut également favoriser la fabrication d’un bouchon d’oreille : un conduit étroit et sinueux empêchera le cérumen de s’évacuer vers l’extérieur.

Comment nettoyer son conduit auditif ?

Le plus simple pour nettoyer son conduit auditif est d’envoyer de l’eau à l’intérieur. Encore faut-il que l’oreille ne présente pas de perforation tympanique.

Le fait d’envoyer de l’eau tiède dans l’oreille soit avec la paume de la douche ou bien avec une poire (pour avoir un peu de pression) permet d’évacuer le cérumen.

Il est préconisé d’envoyer régulièrement de l’eau dans ses oreilles pour ne pas prendre de risque. En effet, si le bouchon est déjà formé et assez important, cette méthode de nettoyage du conduit auditif ne suffira pas à l’extraire. Il sera donc nécessaire de consulter un ORL ou un médecin généraliste afin qu’il effectue un lavage d’oreille avec plus de puissance ou du matériel adapté tel que des pinces.

Dans tous les cas, l’audioprothésiste n’est pas habilité à retirer un bouchon d’oreille mais il pourra vérifier qu’il s’agit bien de la cause de votre baisse d’audition. Seuls les médecins et infirmiers peuvent retirer un bouchon d’oreille.

Quelles précautions prendre pour éviter les bouchons d’oreilles ?

Pour le nettoyage du conduit auditif, il est recommandé d’éviter l’utilisation des cotons tiges qui, au lieu d’extraire le bouchon d’oreille, vont pousser le cérumen au fond du conduit auditif. Pour remplacer les cotons tiges vous pouvez utiliser un cure oreille.

Si vous souhaitez plus d’informations à propos de la formation des bouchons d’oreille ou du nettoyage de votre conduit auditif, n’hésitez pas à nous contacter !

Douleurs aux oreilles : causes et solutions

Vous avez mal aux oreilles et souhaitez en connaitre l’origine ? Dans cet article, nous n’allons pas faire de miracle mais simplement vous alerter des différentes causes possibles et vous rappeler qu’un avis médical est nécessaire avant tout traitement.

Symptômes des douleurs d’oreilles

Une douleur à l’oreille peut se manifester sous forme de douleurs vives, lancinantes dans l’oreilles interne ou moyenne. Il est possible que vous ressentiez également des bourdonnements, une diminution de l’ouïe, voir même des maux de tête. Ces sensations sont peut-être le signe d’une infection ou d’une inflammation et nécessitent de consulter un médecin. Votre audioprothésiste pourra vous donner un premier avis avant de vous orienter vers un spécialiste qui effectuera un diagnostic complet.

Les causes des douleurs aux oreilles

Pour les personnes non appareillées

Les douleurs d’oreilles dues aux otites

La plupart des douleurs de l’oreille pour les gens non appareillés sont souvent des otites.

Les otites peuvent se situer dans l’oreille interne ou l’oreille moyenne. Ces otites peuvent être dues au contact de l’eau lors des baignades (pour les personnes sensibles). Le froid favorise également l’apparition d’otites.

Le mal d’oreille dû à un corps étranger

Il se peut qu’un corps étranger se soit glissé dans votre oreille, appuie sur une zone et produise des douleurs. Votre audioprothésiste pourra alors détecter le problème mais il faudra vous rendre chez un médecin pour le soigner.

Douleur d’oreille après nettoyage

Si des douleurs d’oreille surviennent après l’utilisation d’un cure oreille ou d’un coton tige, il peut s’agir de la peau du conduit auditif, très fragile, qui a été irritée.

Douleur d’oreille liée au système ORL

Une douleur d’oreille peut également être due à une douleur Oto-rhino-laryngé, liée à la gorge ou aux dents par exemple. En effet, tout le complexe ortho-rhino-larynx est très lié et certaines douleurs d’oreille peuvent être déclenchées par une douleur provenant d’une toute autre cause.

Pour les personnes appareillées

Pour les personnes appareillées, la douleur d’oreille peut être due à l’appareil auditif. Un embout qui appuie trop sur le cartilage ou bien une matière à laquelle vous êtes allergique. Si vous avez mal à l’oreille avec vos appareils auditifs, retirez-les et rendez-vous chez votre audioprothésiste. Ce dernier modifiera lui-même votre appareil. S’il y a une infection, rien en lien avec l’appareil, votre audioprothésiste vous orientera vers le médecin.

 

Évolutions et complications des douleurs d’oreilles

Les douleurs d’oreille étant essentiellement dues à des infections et inflammations, leur traitement rapide, dès apparition des symptômes est nécessaire. L’infection peut se propager profondément dans l’oreille. Une douleur non traitée qui dure dans le temps peut entrainer des complications voire des pertes d’audition.

Traitement et prévention des douleurs d’oreilles

En cas de mal d’oreille, il ne faut pas essayer de traiter le problème soi-même en utilisant du sérum physiologique ou en essayant de nettoyer l’intérieur de ses oreilles, probablement trop profondément.

Le meilleur traitement contre le mal d’oreille est de consulter un médecin spécialiste (ORL) pour avoir un avis médical. Vous pouvez en amont, recevoir l’avis d’un audioprothésiste.

Pour prévenir les douleurs d’oreille, vous pouvez en hiver protéger vos oreilles à l’aide de bouchons moulés aux oreilles ou de bonnets. Vous pouvez également utiliser des bouchons anti-eau lorsque vous prenez votre douche ou que vous vous baignez. Évitez d’utiliser des cotons tige pour nettoyer vos oreilles.

Dans tous les cas, on ne le dira jamais assez, l’avis d’un médecin est nécessaire lorsque toute douleur survient ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.