Hyperacousie : symptômes, causes, traitements

De nombreux troubles de l’audition peuvent affecter notre vie quotidienne sans que nous nous en rendions compte. Les acouphènes, la presbyacousie ou encore l’hyperacousie peuvent faire partie de votre quotidien et nécessitent une prise en charge.

Hyperacousie : les symptômes

L’hyperacousie est un trouble de l’audition qui se traduit par une hypersensibilité au son. Le seuil d’intolérance au bruit est diminué : un patient atteint d’hyperacousie va développer une crainte aux sons forts. Un stimuli sonore tel qu’une porte qui claque, une sirène de pompier, un groupe scolaire ou encore un aspirateur va provoquer une réaction de douleur plus ou moins intense selon les patients.

Quelles sont les causes de l’hyperacousie ?

Il y a différentes causes de l’hyperacousie qui ne sont pas toujours connues. L’hyperacousie est déclenchée et aggravée par le mode de vie du patient. On peut séparer les causes de l’hyperacousie en deux classes : les facteurs physiques et les chocs émotionnels et facteurs environnementaux aggravants.

La perte d’audition

Le seuil d’audition se referme naturellement et le seuil d’intolérance quant à lui augmente, la gêne auditive s’accentue.

La fatigue auditive

La fatigue auditive peut être l’un des premiers signes d’hyperacousie. Centres commerciaux, repas de famille, enfants en classe peuvent être des facteurs de fatigue auditive. Après une longue journée, l’oreille et l’attention ne sont pas toujours au rendez-vous et se traduisent par une sensation de bourdonnement et d’oreille cotonneuse. La migraine, la fatigue, le manque de sommeil, l’anxiété favorisent l’apparition d’hyperacousie.

Le traumatisme auditif

Certains évènements de la vie peuvent altérer l’audition à jamais et provoquer une hyperacousie. Par exemple une corne de brume, une exposition prolongée à des bruits trop élevés.

D’autres causes telles que la prise de certains médicaments, l’autisme, la paralysie faciale peuvent être à l’origine de l’hyperacousie.

Comment diagnostiquer l’hyperacousie ?

Pour diagnostiquer une hyperacousie, il est nécessaire d’effectuer une anamnèse c’est à dire un questionnaire du patient détaillé. Il sera également obligatoire de consulter un médecin ORL. En effet, une analyse médicale et psychologique du patient permettra de déterminer les causes et les traitements les plus adaptés.

Hyperacousie : Traitement et évolution

Suite à différents traumatismes le patient va développer une hyperacousie psycho acoustique : la peur des bruits et de la douleur va faire rentrer le patient dans un cercle émotionnel et développer l’hyperacousie. Les personnes atteintes d’hyperacousie ont tendance à fuir les situations où la gêne auditive pourrait être présente.

Le traitement est long et chronophage : il faut privilégier le dialogue et la dimension psycho acoustique. Il est nécessaire d’être à l’écoute du patient pour l’accompagner dans sa rééducation.

Traitement de l’hyperacousie par stimulation et thérapie auditive

Tout d’abord, il va être nécessaire de rouvrir l’audition du patient aux stimulations sonores. L’idée est de faire entendre les bruits du quotidien afin de se réhabituer.

Il pourra également être judicieux de réaliser une thérapie auditive. Stimuler l’audition du patient à des bruits à un niveau acceptable plusieurs minutes voire plusieurs heures par jour afin de rééduquer l’oreille va aider.

Appareillage auditif

Ensuite, il sera pourra être nécessaire de réaliser un appareillage auditif qui permettra de calibrer les différents sons à des niveaux acceptables pour évincer le traumatisme sonore et la peur du patient d’entendre ces bruits.

Prise en charge pluridisciplinaire

Le traitement de l’hyperacousie peut également passer par une prise en charge pluridisciplinaire. En effet, il pourra être recommandé de réaliser des exercices de yoga, de méditation, de sophrologie ou encore de relaxation afin de mettre toutes les chances de son côté pour soigner le traumatisme psychologique ayant provoqué l’hyperacousie.

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes décrits, vous pouvez contacter Acoustique Wernert afin de réaliser un bilan auditif gratuit et vous orienter par la suite vers un ORL afin d’effectuer un bilan complet.

Nettoyage du conduit auditif ? Comment se débarrasser d’un bouchon de cérumen?

Pour différentes raisons, il se peut que votre conduit auditif présente un bouchon d’oreille. Il est important de rapidement l’extraire afin de ne pas rencontrer de difficultés d’audition ou bien de douleurs.

Qu’est-ce qu’un bouchon d’oreille ?

Un bouchon d’oreille peut être soit un bouchon de cérumen (sécrétions du conduit auditif qui vont s’agglomérer et boucher au fur et à mesure le conduit auditif) ou bien un bouchon formé par des peaux mortes (dues à de l’eczéma par exemple) qui vont obstruer le conduit.

Une personne atteinte d’une otite peut également être sujette à un bouchon d’oreille. En effet, l’otite va sécréter un liquide jaune qui va se placer devant le tympan et va boucher le conduit.

Dans de rares cas, d’autres bouchons dits « anormaux » peuvent se manifester avec l’utilisation d’un coton tige ou un autre élément extérieur au conduit auditif par exemple.

Quels sont les symptômes d’un bouchon d’oreille ?

Lorsqu’un bouchon d’oreille se forme, le patient ressent une baisse d’audition ou bien même une gêne physique. Cette perte d’audition anormale peut donc être un des premiers signes de formation d’un bouchon dans l’oreille.

90% des bouchons sont des bouchons de cérumen. Le cérumen est d’ailleurs un moyen de défense face aux éléments extérieurs qui peuvent entrer dans le conduit. L’oreille fabrique cette substance pour se défendre, mais en quantité trop abondante, elle peut créer des bouchons.

Certaines personnes fabriquent beaucoup de cérumen et d’autres jamais. D’autres peuvent même fabriquer du cérumen uniquement dans une oreille et pas l’autre ! La configuration du conduit peut également favoriser la fabrication d’un bouchon d’oreille : un conduit étroit et sinueux empêchera le cérumen de s’évacuer vers l’extérieur.

Comment nettoyer son conduit auditif ?

Le plus simple pour nettoyer son conduit auditif est d’envoyer de l’eau à l’intérieur. Encore faut-il que l’oreille ne présente pas de perforation tympanique.

Le fait d’envoyer de l’eau tiède dans l’oreille soit avec la paume de la douche ou bien avec une poire (pour avoir un peu de pression) permet d’évacuer le cérumen.

Il est préconisé d’envoyer régulièrement de l’eau dans ses oreilles pour ne pas prendre de risque. En effet, si le bouchon est déjà formé et assez important, cette méthode de nettoyage du conduit auditif ne suffira pas à l’extraire. Il sera donc nécessaire de consulter un ORL ou un médecin généraliste afin qu’il effectue un lavage d’oreille avec plus de puissance ou du matériel adapté tel que des pinces.

Dans tous les cas, l’audioprothésiste n’est pas habilité à retirer un bouchon d’oreille mais il pourra vérifier qu’il s’agit bien de la cause de votre baisse d’audition. Seuls les médecins et infirmiers peuvent retirer un bouchon d’oreille.

Quelles précautions prendre pour éviter les bouchons d’oreilles ?

Pour le nettoyage du conduit auditif, il est recommandé d’éviter l’utilisation des cotons tiges qui, au lieu d’extraire le bouchon d’oreille, vont pousser le cérumen au fond du conduit auditif. Pour remplacer les cotons tiges vous pouvez utiliser un cure oreille.

Si vous souhaitez plus d’informations à propos de la formation des bouchons d’oreille ou du nettoyage de votre conduit auditif, n’hésitez pas à nous contacter !

Douleurs aux oreilles : causes et solutions

Vous avez mal aux oreilles et souhaitez en connaitre l’origine ? Dans cet article, nous n’allons pas faire de miracle mais simplement vous alerter des différentes causes possibles et vous rappeler qu’un avis médical est nécessaire avant tout traitement.

Symptômes des douleurs d’oreilles

Une douleur à l’oreille peut se manifester sous forme de douleurs vives, lancinantes dans l’oreilles interne ou moyenne. Il est possible que vous ressentiez également des bourdonnements, une diminution de l’ouïe, voir même des maux de tête. Ces sensations sont peut-être le signe d’une infection ou d’une inflammation et nécessitent de consulter un médecin. Votre audioprothésiste pourra vous donner un premier avis avant de vous orienter vers un spécialiste qui effectuera un diagnostic complet.

Les causes des douleurs aux oreilles

Pour les personnes non appareillées

Les douleurs d’oreilles dues aux otites

La plupart des douleurs de l’oreille pour les gens non appareillés sont souvent des otites.

Les otites peuvent se situer dans l’oreille interne ou l’oreille moyenne. Ces otites peuvent être dues au contact de l’eau lors des baignades (pour les personnes sensibles). Le froid favorise également l’apparition d’otites.

Le mal d’oreille dû à un corps étranger

Il se peut qu’un corps étranger se soit glissé dans votre oreille, appuie sur une zone et produise des douleurs. Votre audioprothésiste pourra alors détecter le problème mais il faudra vous rendre chez un médecin pour le soigner.

Douleur d’oreille après nettoyage

Si des douleurs d’oreille surviennent après l’utilisation d’un cure oreille ou d’un coton tige, il peut s’agir de la peau du conduit auditif, très fragile, qui a été irritée.

Douleur d’oreille liée au système ORL

Une douleur d’oreille peut également être due à une douleur Oto-rhino-laryngé, liée à la gorge ou aux dents par exemple. En effet, tout le complexe ortho-rhino-larynx est très lié et certaines douleurs d’oreille peuvent être déclenchées par une douleur provenant d’une toute autre cause.

Pour les personnes appareillées

Pour les personnes appareillées, la douleur d’oreille peut être due à l’appareil auditif. Un embout qui appuie trop sur le cartilage ou bien une matière à laquelle vous êtes allergique. Si vous avez mal à l’oreille avec vos appareils auditifs, retirez-les et rendez-vous chez votre audioprothésiste. Ce dernier modifiera lui-même votre appareil. S’il y a une infection, rien en lien avec l’appareil, votre audioprothésiste vous orientera vers le médecin.

 

Évolutions et complications des douleurs d’oreilles

Les douleurs d’oreille étant essentiellement dues à des infections et inflammations, leur traitement rapide, dès apparition des symptômes est nécessaire. L’infection peut se propager profondément dans l’oreille. Une douleur non traitée qui dure dans le temps peut entrainer des complications voire des pertes d’audition.

Traitement et prévention des douleurs d’oreilles

En cas de mal d’oreille, il ne faut pas essayer de traiter le problème soi-même en utilisant du sérum physiologique ou en essayant de nettoyer l’intérieur de ses oreilles, probablement trop profondément.

Le meilleur traitement contre le mal d’oreille est de consulter un médecin spécialiste (ORL) pour avoir un avis médical. Vous pouvez en amont, recevoir l’avis d’un audioprothésiste.

Pour prévenir les douleurs d’oreille, vous pouvez en hiver protéger vos oreilles à l’aide de bouchons moulés aux oreilles ou de bonnets. Vous pouvez également utiliser des bouchons anti-eau lorsque vous prenez votre douche ou que vous vous baignez. Évitez d’utiliser des cotons tige pour nettoyer vos oreilles.

Dans tous les cas, on ne le dira jamais assez, l’avis d’un médecin est nécessaire lorsque toute douleur survient ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

L’otospongiose : qu’est-ce que c’est ?

Au cours de la vie, il se peut que des maladies à l’origine d’une perte d’audition surviennent. Parmi elles, nous avons décidé de vous parler de l’otospongiose dans cet article.

Otospongiose : maladie qui atteint la chaîne ossiculaire

L’otospongiose est une maladie qui touche la chaîne ossiculaire : cette chaîne est composée des petits os qui font le lien entre le tympan et l’oreille interne, ils servent à transmettre la vibration du son à l’oreille interne. Il s’agit d’un trouble de métabolisme osseux qui a une influence sur la partie mécanique de l’oreille allant de la chaîne ossiculaire à l’ensemble de la capsule otique.

Les trois osselets (marteau, enclume et étrier) qui transmettent et amplifient la vibration par effet de levier jusqu’à l’oreille interne se retrouvent ankylosés. Petit à petit le mouvement des trois osselets est altéré par l’otospongiose qui agit comme une sorte de calcaire et vient ralentir ou bloquer les mouvements nécessaires pour transformer les vibrations sonores en signaux électriques.

Quels sont les personnes touchées par l’otospongiose ?

Cette maladie qui touche environ 3 personnes sur 1000 peut survenir lors de grands changements hormonaux ; c’est pour cette raison que les femmes sont plus sujettes à l’otospongiose que les hommes (grossesses, adolescence, etc).

Bien que génétique, la maladie ne se déclenche et ne se détecte pas à la naissance. Elle apparait au fil du temps. On ne peut ni la prévenir, ni empêcher son développement.

Diagnostic de l’otospongiose : comment détecter la maladie ?

L’apparition de la maladie peut entraîner des pertes d’audition, des acouphènes et dans certains cas des vertiges. Si vous ressentez ces symptômes, un premier diagnostic peut être effectué par votre audioprothésiste qui vous orientera vers un médecin ORL. Le médecin effectuera des tests plus poussés et pourra observer l’évolution de la maladie.

Quels sont les différents traitements de l’otospongiose ?

L’otospongiose évolue lentement mais les troubles de l’audition entraînés par la propagation de la maladie peuvent être très dérangeants. N’attendez pas que la maladie ne soit trop étendue pour traiter le problème.

Comment se passe l’opération de l’otospongiose ?

La solution la plus courante pour soigner l’otospongiose est une opération qui consiste à remplacer l’étrier (le dernier os de la chaîne) par un piston qui relie la chaîne ossiculaire à l’oreille interne.

Otospongiose et appareil auditif

Dans certains cas où l’opération n’est pas envisageable ou que la personne ne souhaite pas être opérée, il est possible de réaliser un appareillage auditif pour compenser la perte d’audition.

L’équipe Acoustique Wernert effectue un bilan gratuit de votre audition qui vous permettra d’obtenir un premier diagnostic avant de vous orienter vers un spécialiste. N’attendez pas de ne plus entendre pour consulter !

Sport et appareils auditifs, est-ce compatible ?

Pratiquer une activité sportive est bénéfique pour la santé, mais n’est pas toujours évidente pour les personnes malentendantes. Beaucoup se demandent d’ailleurs si pratiquer un sport est possible et adapté avec le port d’un appareil auditif. Nos audioprothésistes diplômés d’Etat vous répondent.

Sport et appareils auditifs sont-ils compatibles ?

La réponse de nos audioprothésistes est positive ! Faire du sport avec ses appareils auditifs est tout à fait possible. Malgré quelques contraintes, il serait dommage d’abandonner le sport à cause d’une déficience auditive. Nos audioprothésistes recommandent fortement de ne pas négliger le port de vos aides auditives pendant l’exercice. Ne pas les porter risque d’affecter votre capacité à pratiquer certains sports, comme les sports d’équipe. Cela peut également être dangereux si le sport implique de la circulation routière, comme la course à pied ou le vélo.

En revanche, il faut être vigilant dans la pratique de sports de contact avec vos aides auditives, car cela peut provoquer des douleurs auriculaires. Il est préférable d’avoir un embout souple pour certains types de sports comme le judo ou l’escrime. Dans certains cas, il est même plus raisonnable de ne pas garder ses appareils comme pour le rugby ou la boxe, car vous risquez d’être confrontés à de gros chocs. Ces embouts souples sont faits sur-mesure en fonction de votre conduit auditif et de vos besoins. Votre audioprothésiste est présent pour vous accompagner dans ce choix.

Bien que nos appareils auditifs soient aujourd’hui très performants, il n’existe pour le moment aucun modèle résistant à l’eau. Alors, si vous pratiquez la natation ou adorez la baignade, il faudra ôter vos appareils auditifs.

Quelles habitudes à adopter lorsque l’on fait du sport ?

Lors de vos séances de sport, Acoustique Wernert vous recommande quelques précautions et habitudes à mettre en place pour votre pratique sportive.

Transpiration et aides auditives ne font pas bon ménage. Dans ce cas, vous pouvez opter pour plusieurs solutions, disponibles dans nos centres :

  • Bandeau de sport (anti-transpiration) : se place autour de la tête et couvre vos appareils auditifs. Il protège vos appareils contre l’humidité.
  • Système de fixation : permet d’éviter que vos appareils ne tombent durant votre sport.
  • Housse de protection : équipée d’un système de fixation, la housse de protection est un rangement qui permet de protéger vos appareils auditifs contre l’humidité et la poussière lorsque vous les retirez.

Votre appareillage n’est plus une excuse pour ne pas faire de sport !

Chez Acoustique Wernert, nous prenons le temps de vous guider vers un appareillage adapté à votre style de vie, vos besoins et votre environnement.

Le suivi personnalisé illimité vous permet d’optimiser pleinement le confort de vos nouvelles aides auditives. Une meilleure audition pour vous et un meilleur confort au quotidien !

N’attendez plus, prenez rendez-vous avec l’un de nos audioprothésistes.

Voyager avec ses aides auditives : les bonnes pratiques à adopter pour un voyage en toute sérénité

Vous partez en voyage prochainement et avez des interrogations quant au port de vos appareils auditifs ? Ce guide pratique est fait pour vous ! Acoustique Wernert répond dans cet article aux questions les plus fréquentes des personnes appareillées avant un départ en voyage.

Prendre l’avion n’est pas un problème.

Vous n’avez pas besoin de retirer vos appareils auditifs lors de votre passage des portiques de sécurité. Par ailleurs, pensez bien à présenter votre carte de porteur d’implant au personnel de sécurité pour ne pas avoir à passer ce portique, si vous portez un implant cochléaire.

Lors du vol, vous pouvez tout à fait garder vos appareils. Ils sont d’ailleurs bénéfiques car réducteurs de douleurs aux oreilles lors de l’atterrissage et du décollage.

Attention à bien les protéger du sable et de l’humidité.

L’appareil auditif est utilisé partout dans le monde ! Cela signifie que tous les climats sont adaptés.

Malgré tout, les appareils auditifs n’apprécient pas l’humidité. Nous vous conseillons de les ranger dans des housses de protection, qui permettent de protéger vos appareils auditifs contre l’humidité lorsque vous les retirez. Pour en savoir plus, rendez-vous dans notre dernier article “sports et appareils auditifs”.

Aussi, ils n’apprécient ni la poussière, ni le sable, il est donc important de les ranger dans cette housse lors de vos sorties plages.

Tous les appareils auditifs ne sont pas waterproof, veillez à bien les retirer avant toute baignade.

Préférer les appareils auditifs à piles pour vos voyages dans les pays nordiques.

Si vous partez dans un pays nordique, avec des températures relatives à minimum –10 degrés et que vous portez des appareils auditifs rechargeables, il se pourrait que votre batterie dysfonctionne à cause du froid. Ce serait aussi le cas pour n’importe quel appareil rechargeable type téléphone portable, appareil photo… Il est donc préférable d’utiliser un appareil auditif à piles pour les destinations froides.

D’ailleurs, nous conseillons à tous les voyageurs réguliers d’utiliser des appareils auditifs à piles plutôt que rechargeables, en prenant avec vous le nombre de piles nécessaire. C’est dans les faits plus simple, car vous pouvez changer vos piles à tout moment et n’êtes pas dépendant d’une prise électrique (même s’il existe aujourd’hui des chargeurs pour globe-trotteurs avec batterie externe).

Voyagez serein, grâce aux conseils de nos audioprothésistes Diplômés d’Etat !

Avec tous nos conseils, vous pouvez désormais partir tranquille ! Néanmoins, s’il vous reste le moindre doute, vous pouvez contacter votre audioprothésiste, il répondra à toutes vos questions.

Les appareils auditifs craignent-ils l’humidité ?

Vous vous en doutez, appareils auditifs et humidité ne font pas bon ménage…

Il est important de ne pas mouiller ses appareils auditifs, afin de limiter les pannes. Cependant, cela peut arriver : pluie, environnement humide, oubli… Quelles sont les conséquences de la présence d’humidité dans nos aides auditives ? Comment prévenir cette apparition ? Existe-t-il des appareils auditifs plus résistants que d’autres ?

Nous répondons aux questions les plus courantes que vous vous posez !

Peut-on mouiller nos appareils auditifs ?

Non, il ne faut pas mouiller vos appareils auditifs, ils ne sont pas waterproof ! Ce sont des appareils électroniques, donc très sensibles à l’humidité.

Pour autant, les contours d’oreilles des appareils auditifs comportent une protection contre l’humidité et les coques sont aussi traitées en ce sens. Les grilles des micros sont confectionnées avec des matières empêchant au maximum que l’humidité puisse y rentrer. Évidemment, ces actions protègent seulement de l’humidité légère, comme des gouttes de pluie par exemple.

Que faire si nos aides auditives prennent l’humidité ?

Si vos aides auditives prennent l’eau, vous devez impérativement enlever la pile et sécher le tiroir à pile (au soleil, avec un séchoir, un radiateur…). Si vous possédez un appareil à batterie, il faut sécher l’embout, ou le mettre dans du riz, comme vous le feriez pour un téléphone portable.

Aussi, nous vous conseillons de nous rendre visite dans l’un de nos centres, le plus rapidement possible. Tous nos centres possèdent tous un aspirateur anti-eau, permettant d’enlever l’humidité, rapidement.

Cette action est gratuite et incluse dans votre suivi, il ne faut donc pas hésiter à venir.

Si vous n’avez pas accès à l’un de nos centres, que vous avez besoin d’enlever urgemment l’humidité de vos aides auditives ou que vous souhaitez anticiper ce besoin avant un départ en voyage, consultez notre article à ce sujet.

Comment prévenir l’humidité dans nos appareils auditifs ?

Nous constatons que dans les DOM TOM, où le climat est plus humide qu’en métropole par exemple, les appareils auditifs tombent plus rapidement en panne. Nous relevons aussi cette même sensibilité pour les appareillés du secteur agro-alimentaire.

Le choix des appareils auditifs doit donc être en accord avec vos modes de vies. Nous conseillons de privilégier un appareil moins fragile à l’humidité. Certaines marques proposent des aides auditives avec des indices de protection à l’humidité plus élevés que d’autres.

Si vous partez en voyage, nous préconisons tout de même l’achat d’un boîtier avec capsule déshydratante, un accessoire qui permet de sécher l’appareil en urgence.

Une nouvelle génération de solutions auditives pour 2022 : les appareils auditifs waterproofs

Le progrès ne s’arrête jamais ! Phonak, marque d’appareils auditifs, a conçu une nouvelle aide auditive waterproof. Commercialisée dès mai 2022, cette innovation propose une coque 100 % étanche, pouvant être immergée jusqu’à 1m90 de profondeur, pendant 1 heure.

Visuellement, ces appareils n’ont rien de différent des autres. La différence est purement technique : la coque est constituée d’un seul bloc, pour que l’humidité ne s’y infiltre pas. Par contre, les audioprothésistes n’ont donc pas la possibilité de démonter cette coque.
Évidemment, l’écouteur lui reste fragile, mais c’est une partie de l’appareil qui se change sans difficultés.

Par ailleurs, il est important de préciser que cette nouvelle gamme ne fait pas partie de l’offre 100 % santé. Prévoyez 1500 euros en moyenne pour ce type d’appareils. L’option de porter un appareil auditif waterproof est de fait très confortable, mais à choisir si cela vous est vraiment utile !

Intervention Pascal Rialhon sur TL7 – Parlons santé – L’audition



Belle intervention de notre audioprothésiste Pascal Rialhon sur TL7 :

Le fonctionnement de l’oreille et l’intérêt de se faire dépister et d’être bien appareillé.

#offredemploi

Vous souhaitez travailler en gardant une vision éthique et humaine du métier d’audioprothésiste, au sein d’une entreprise indépendante depuis plus de 30 ans ?
Vous souhaitez intégrer une équipe jeune, dynamique, accueillante, un groupe d’associés pleinement investis dans leur entreprise ?

Rejoignez-nous pour pouvoir exercer votre métier en toute indépendance, avec un souci d’innovation permanent et des challenges stimulants !

Notre principal leitmotiv : la satisfaction de nos patients. Votre dynamisme, l’écoute de vos patients, votre professionnalisme et votre rigueur seront donc de forts atouts. Rejoindre Acoustique Wernert, c’est vivre une expérience épanouissante et humaine, avec de nombreux avantages :

  • Possibilité d’investir dans le capital de la société, associons-nous !
  • Excellentes conditions de travail, forte valeur ajoutée humaine, initiatives et investissement bienvenus et récompensés !NOUS REJOINDRE